#balancetonPN

(*) Les noms et les lieux ont été modifiés.

A l’attention de Mme Le Pieu Doré*,

Tribunal d’instance de Burdeos*

*** Rue L*****

33*** Burdeos*

Rencontre entre Mère* et Mr Cupidus* environ 3 mois après le décès de mon père David Dupouy (23 Novembre 2016).

Suite à son décès, l’assurance m’a versée * euros. Ma mère a eu plus de 110 0 euros. (nous avions placé Mère* et moi même plus de 220 000 euros en banque caisse d’épargne Caudéran, puis assurance swisslife).

Mr Cupidus* répétait souvent à ma mère : « Tu préfères rester avec ta fille plutôt qu’avec moi ce soir ? » pour la culpabiliser et semer la zizanie entre nous et isoler Mère* totalement et définitivement. Il y est arrivé .

(Adresse : *** Rue d** O******* 33*** Burdeos*)

Accident de moto (début 2017): M. Cupidus* conduisait, Mère* a eu la jambe plâtrée. Il l’a convaincue de venir se reposer chez lui, au motif que la maison de mon père avait un escalier. Je me retrouvais donc seule à la maison.

Ma mère souhaitait rester au domicile familial (*** Rue d** o******* 33*** Burdeos*).

Pendant cette période (printemps 2017), M. Cupidus convainc Mme Mère* de vendre sa maison (maison familiale).

Pendant ce temps, ma famille paternelle ne comprend pas ce qu’il se passe, Mme Mère* (rapports familiaux compliqués côté maternel) se retrouve totalement isolée, mis à part moi, sa fille Amandine Dupouy.

Nous avons également un mobil-home placé dans un camping (Camping ** *******) à C******. Mr. Cupidus* a effectué tous les travaux pour ce bien. Ma mère s’est chargée de payer tous les frais. Il lui prenait régulièrement sa carte bancaire pour acheter le matériel à sa place. A peu de choses près je pense que c’était peu de temps avant leur accident en moto.

2017-2018 : J’effectue une année de DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires)

Baisse de motivation au fur et à mesure de l’année. J’hésitais entre plusieurs projets mais j’étais intéressée par une poursuite d’études. Il m’a fortement suggéré et incitée à abandonner cette suite d’études (je vais perdre du temps à me former, je peux trouver des métiers plus intéressants en formation professionnelle…). Lorsque je m’intéressais au secteur du secrétariat par exemple, il a fait en sorte de me dégoûter en me rabâchant une liste de points négatifs, en m’accompagnant chez une conseillère d’orientation au CIO, et me faire rencontrer des personnes qui ont été dégoûtées de ce métier.

Contradiction également lorsque je m’intéressais au métier d’assistance sociale : « Ce métier te correspond tout à fait, toi qui aime aider les autres. » Quelques jours plus tard « Tu vas rencontrer que des cas sociaux et tu vas finir par tomber en dépression ». Exemple flagrant de double discours.

Ma mère rentre rétablie à la maison, avec une idée farfelue: Vendre la maison familiale.

De cette vente, je toucherai 80 000 euros.

De mon côté, on envisage, ma mère et moi un achat immobilier éventuel afin de placer mon argent : 190 000 euros ; et ainsi de respecter les dernières volontés de mon défunt père David Dupouy : nous mettre à l’abri dans  « la pierre », ma mère et moi. Mr Cupidus* a violé les souhaits prévus par feu Mr Dupouy.

Quelques visites d’appartement on été réalisées sans ma mère, avec juste M. Cupidus* sans suite. Elles ne correspondaient pas aux critères voulus, les miens mais en réalité et surtout les siens.

Petit à petit nous avons délaissé ce projet à cause de ma situation « instable » selon ces dires. Avec le recul c’est lui qui m’a mise dans cette situation sordide et intenable actuellement.

« Ce n’est pas le moment d’acheter », me disant que ça allait être difficile d’acheter sans un travail.

Je sortais d’une année de DAEU. Complètement paumée.

Avec l’argent de ma mère Mère*, (assurance + maison), elle va acheter une maison à C*****-*****. (Août 2018)

M. Cupidus* n’a pas les moyens. Il me semble qu’il a un crédit pour cette maison.

Peu de temps avant le déménagement, Mère* et M. Cupidus* ont pris la décision de se pacser auprès du notaire Mr X : je le reconnaîtrais sur photo et il exerce aux Q*********.

En parallèle, j’emménage dans un appartement en sous-location, qui reste officiellement celui de M. Cupidus*. (** R** de la C**** 33*** E******). Etant donné que je n’avais pas de dossier de location solide malgré mon patrimoine (pas de travail/salaire stable), cela restait la « seule façon » d’obtenir mon indépendance, selon lui.

Je précise que ma mère avait procuration sur mon compte bancaire. C’était plus sécurisant pour elle « au cas où » il y aurait un problème, parce que je n’avais pas de travail. C’était un bon moyen de m’infantiliser et de me garder dépendante vis à vis d’elle. Elle pouvait donc facilement effectuer des virements pour « faciliter » la sous-location. Il arrivait souvent qu’elle me prélève les sommes avant même de me prévenir par SMS.

J’ai su bien plus tard que Mr. Cupidus* a également procuration sur son compte.

Février/Mars 2019 : ll faut savoir que Aude REYNAL boit très rarement de l’alcool car tous les hommes de sa famille paternelle sont alcooliques.

J’emmène Aude REYNAL dîner chez ma mère et chez M. Cupidus* pour la présenter. Ce soir-là, Aude enchaînera les verres, ne supportant pas le « délire verbal » de M. Cupidus* (qui lui rappelait « le délire verbal » de son père M. Le Juge ). Nous avions visité une petite maison à barrière de Bègles, nos banques se portaient caution pour nous. Nous voulions, dès ce moment là, vivre en colocation pour nous reconstruire et aller de l’avant. Evidemment, M. Cupidus* a mis à mal notre projet en essayant de nous monter l’une contre l’autre. Il disait à Aude REYNAL pendant qu’elle fumait sa cigarette dehors :

« Que je n’avais aucune autonomie, sous-entendant qu’il faudrait qu’elle m’assiste au quotidien, ». Aude était choquée. Il a joué de son affaire pour me faire peur en nous disant à ma mère et moi que les francs maçons allaient m’éliminer au sens propre du terme.

Sachant que mon père était franc maçon…

Ce qui a aussi alerté Aude Reynal c’est son obsession pour la surveillance électronique : volets, portail, fenêtres, caméras, lumières… il contrôle l’informatique ainsi que toute la maison de son téléphone portable, notamment ma mère Mère* pour qui malgré tout je me fais du soucis. Il existe peut-être les vidéos de cette soirée et malheureusement pour ma mère bien d’autres qui doivent être tristes.

Exemple : Ma mère a tendance à paniquer dans une pièce fermée comme tout être humain. Elle m’a dit qu’il l’avait (au moins) une fois enfermée dans le sous-sol, pour « blaguer », il me semble après une dispute.

A partir de là, je me suis rendue compte que quelque chose clochait, mon amie Aude m’a partagé son point de vue extérieur. J’ai par la suite contacté A*****, fils de M. Cupidus*, pour avoir également son point de vue. Je savais que les rapports père/fils étaient compliqués. (pièces jointes screen)

Mes craintes se sont confirmées. Malgré tout il m’a fallu du temps pour me rendre compte de la gravité des faits. Au fil du temps j’ai pris mes distances, ma mère me fait porter une grande culpabilité. Elle ne comprend pas que je ne sois pas toujours d’accord avec elle et que je souhaite me préserver. Elle se sent complètement abandonnée, par moi et par toute la famille. C’est une idée qu’il doit sans doute lui mettre dans la tête pour qu’elle reste éloignée. Sa famille ne comprend pas pourquoi elle se met autant à l’écart : « Il est arrivé, on ne la voit plus. Elle a changé ». dit sa demie-sœur S***** C*******.

Aude Reynal m’apprendra que ma banque pouvait se porter caution pour moi. Selon M. Cupidus* et Mme Mère*, il n’y avait aucune solution pour que quelqu’un se porte garant pour moi. Ce qui m’a alors permis de m’en aller avec mon ex-conjoint au :

*, rue d* l* M*********33*** L* H******, au printemps 2019 .

Mr Cupidus* a aussi semé la discorde entre mon ex-conjoint et moi.

Je ne souhaite pas le citer dans cette affaire car ce dernier, Mr Hulk*, se trouve actuellement à Centre Hospitalier Onsentbatlescouilles* car il a menacé d’attenter à mon intégrité physique avec un marteau. Je porte plainte pour menace avec arme ou tentative d’homicide volontaire suivant ce que retiendra Monsieur Le Procureur.

Mr Cupidus* ne nous a jamais présenté sa famille (sauf 3 ou 4 fois son frère : Mr X*) (*** sur Facebook ) au motif que se sont «  des dégénérés, des cas sociaux … »

et j’en passe .

Son fils : M. A***** est venu 1 fois à Caudéran en 2017 ou 2018 . Pour nous amadouer avec le recul . Manipulé par son père sans doute .

J’apprendrais des choses terribles plus tard en 2019 en menant une petite enquête . Je vous laisse juge par vous-même : Cf Screen p

Début 2018 : Je consulte certaines auto écoles après une fermeture du jour au lendemain de l’école de I**** Talence. Ayant confiance envers M. Cupidus*, il me guide auprès de certaines écoles pour que je reprenne des heures de conduite. Je me dirige vers A****C*******. C’est une équipe digne de confiance, professionnelle et bienveillante.

Je passe le premier examen de conduite qui mène à un échec. M. Cupidus* remet en cause les compétences et le professionnalisme du personnel et de la directrice.

Par la suite M. Cupidus* me propose la conduite supervisée avec lui en tant qu’accompagnateur.

Il me suggère d’acheter une voiture afin que je puisse pratiquer mes heures supervisées dans mon propre véhicule. Je n’étais pas du tout enthousiaste à cette idée, je préférais obtenir le permis et ainsi acquérir une voiture. Il me donne l’eau à la bouche au fil des conversations et de certaines annonces de particuliers. « C’est un bon objectif pour avancer, ce sera ta propre voiture, ça va te booster ». Il m’accompagne dans les démarches et me conseille certains véhicules. Je finis par céder et j’achète un véhicule qui coûte près de 10 000 euros… alors que je n’ai même pas le permis. Il me suggère, ou m’ordonne, je ne sais pas pour le moment… également le fait de ne pas en parler auprès de l’auto école, puisque ça ne les regarde pas.

Je roule quelques heures dans ce véhicule. Très vite nous nous rendons compte qu’on ne peut rouler sans carte grise. Nous découvrons que je ne peux pas mettre la carte grise à mon nom, si nous ne sommes pas titulaire du permis, avec la nouvelle loi…….. apparue en 2017. Je n’étais pas au courant, ni ma mère Mère* et soit-disant M. Cupidus*. Je suis donc obligée de mettre le nom de ma mère Mère* en tant que co-titulaire.

Je précise que tous les papiers définissant mon acte de propriété restaient au domicile de Mère* et M. Cupidus*.

Je finis par revenir auprès de Agora Conduite pour reprendre des heures de conduite avec eux. J’abandonne la conduite supervisée. Pendant quelques mois la voiture est restée à l’arrêt, à l’appartement ** rue d* l* C**** puis ** rue d* v****** 33*** C*****-B****, avec de rares moments de conduite entre M. Cupidus* et Mère*.

J’étais hésitante entre garder le véhicule à l’arrêt le temps d’obtenir le permis ou vendre le véhicule.

Je finis par vouloir le vendre. Culpabilisation et retournement de situation «C’est toi qui a voulu la voiture. On était pas au courant de cette nouvelle loi, on ce serait débrouillés autrement ». « Tu étais bien contente de l’avoir. » « On voulait t’aider et te donner une carotte pour avancer, tu as raté ta chance ». Acheter une voiture à ce prix là te permettra de la vendre au même prix voire en plus-value. C’est mieux d’avoir un premier véhicule solide.

Ma mère est également de cet avis.

Cela dit, on ne voulait pas que je conduise avec leur véhicule «solide» et onéreux…

Le véhicule finit par être vendu en Avril 2019. Tous mes papiers concernant le véhicule étaient à leur domicile, ainsi que les clés.

Je me suis rendue compte que les démarches ont été faussées.

Avec la distance et la froideur de notre relation, ainsi que mon refus de garder contact avec son conjoint M. Cupidus*, je n’ai pas repris mes documents. La voiture est restée dans leur garage.

D’après les dires de ma mère, le véhicule a bien et bel été vendu. Je ne lui ai pas cédé ce bien. Elle restait donc simplement titulaire de la carte grise et non propriétaire de ce véhicule.

Voici ce qu’elle m’a dit par téléphone, en Septembre 2019. Elle s’est déclarée propriétaire en remplissant et signant une déclaration de cession pour effectuer la vente. Je n’étais absolument pas présente lors de la vente. Je n’ai rien signé, rempli aucun document concernant cette vente.

On ne m’a aucunement tenu au courant des étapes administratives, surprise lorsqu’on m’annonce que la voiture est vendue.

Il était clair qu’elle devait me rentre les 10 000 euros, valeur de ce bien.

Ma mère étant dans une situation délicate entre son travail en intérim et les nombreuses charges et frais du foyer au quotidien, elle m’a demandé si elle pouvait conserver cette somme de côté le temps que tout se stabilise, au cas où il y aurait un problème. J’ai accepté.

Je rajoute le fait que ma mère possède en plus une partie de mon patrimoine d’environ 17000 euros, qu’elle a conservé « au cas où » lors de l’achat de son bien. Elle m’a aussi garanti de me les rendre dès que possible.

Culpabilisation lorsque j’ai tendance à le lui rappeler : « Je ne t’ai pas fait payer toutes les charges et les impôts lorsqu’on était à C*******, pendant un an je me suis occupée de toi ».

Depuis un an ils enchaînent les travaux dans leur maison. Je ne sais pas si elle a réellement conservé la somme que je lui ai prêté, ou si cela lui a servi pour des besoins primaires.

Début Octobre 2019 : Ma mère me recontacte par rapport à la demande d’obligation alimentaire pour ma grand-mère Y*****C******** atteinte d’Alzheimer. Elle me demande si j’ai reçu un courrier pour effectuer les démarches alors que la demande vient à peine d’être faîte pour la placer dans une EPHAD. Je lui dit que je n’ai rien reçu et elle tenait à m’envoyer le lendemain un mail concernant ce papier que je devais remplir avec elle, selon ses dires. En lui refusant ensuite elle me cite par SMS :

C***** m’a dit de faire une copie et de te la faire remplir. Car lui va le faire à R*****. Il me dit que sinon ça retardera le dossier.

Peu de temps après : Je l’envoie on verra bien si ils le demandent.

Elle me dit qu’elle n’a plus d’argent. Je lui demande « Comment ça tu n’en as plus ? » Elle me répond « Non il est pas à mon nom », d’un ton fier, comme elle me l’a dit « il n’est quasiment impossible de truander le fisc », j’en déduirai alors que ma mère a l’habitude de « truander » le fisc. Au fil de la discussion elle me sous-entend quelle n’a plus d’argent et que je vais donc devoir payer à sa place.

Elle s’est sentie très vite attaquée lorsqu’on lui a parlé de cette obligation alimentaire : « Personne va vouloir payer… Vu mon patrimoine ça va retomber sur moi », comme si elle s’attendait à des sommes monstrueuses tous les mois.

Je viens d’apprendre par la demie-soeur de ma mère, S***** C*******, que M. Cupidus* voulait rompre le pacs pour éviter d’avoir des problèmes, par rapport à l’obligation alimentaire dédiée à ma grand-mère Mme Y***** C********.

Je porte plainte contre M. Cupidus* et contre Mme. Mère* (plainte contre Mme Mère* que je suis prête à retirer si elle retrouve raison et s’engage à me rendre l’argent de mon père intégralement) pour vol, escroquerie, abus de faiblesse, et abus de pouvoir. Je laisse Monsieur Le Procureur déterminer selon l’enquête si les chefs d’accusation sont adaptés.

J’ai peur qu’il s’enfuit avec l’argent de Mère* et « le mien ». C’est pour cela, Mme La Juge, que je vous envoie ce mail maintenant pour que vous le donniez à M. Le Procureur dès que vous le pouvez avec tous mes remerciements.

Mlle. Amandine DUPOUY

2 réponses sur « #balancetonPN »

  1. Mr cupidus dit que tu dois avoir la mémoire défaillante, Amandine et que tu t’es recréé un monde imaginaire avec des souvenirs eux aussi imaginaires…ton père doit être fier de toi je pense et là c’est le meilleurs moyen d’informer certains esprits malveillants que tu as de l’argent et donc de te mettre en danger…je te plaints et tu me déçois je t’embrasse.P

    Aimé par 1 personne

  2. Parasite = organisme vivant qui vit aux dépens d’un autre organisme (l’hôte) : ses parents !
    tu n’as jamais rien fait de ta vie à part dépenser l’argent de tes parents que tu ne mérites pas!
    ce que tu sembles ignorer c’est que ta mère peu aujourd’hui disposer de son argent et il risque fort
    de ne plus rien t’en rester à l’arrivée … elle ne peux pas te déshériter mais cela ne veux pas dire que
    tu auras quelque chose…. continue de la descendre ainsi que ta famille donne des leçons ! et surtout
    regarde ce que toi tu as fais (humble…) … et sache que tout le mal que tu fais ce paiera un jour …

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s