Signalement IGPN de 3 OPJ supposés corrompus :

Inspection Générale de la Police Nationale

Signalement IGPN

– Vous estimez être victime ou témoin d’un comportement susceptible de mettre en cause des agents affectés dans un service de la police nationale, ce formulaire vous permet de le signaler. Votre déclaration, qui ne constitue pas un dépôt de plainte, sera traitée dans les meilleurs délais.

– Vous devez obligatoirement vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessous pour effectuer un signalement. En cas d’urgence, contactez le 17.

– Toute dénonciation mensongère sera systématiquement signalée à l’autorité judiciaire aux fins de poursuites et pourra, le cas échéant, faire l’objet d’une plainte du ministère de l’intérieur : l’article 226-10 du Code Pénal dispose en effet que « la dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d’un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l’on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu’elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d’y donner suite ou de saisir l’autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l’employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende. ».


Je reconnais avoir pris connaissance de ces avertissements *

Situation du déclarant                                   Victime                                   Témoin                              

Civilité *                                   Madame                                   Monsieur                              

Nom *

Prénom *

Date de naissance *

Lieu de naissance *

Adresse postale *

Ville de résidence *

Code postal de résidence *

Adresse courriel *

Téléphone

Champs concernant les faits signalés

Madame, Monsieur,

Nous sommes deux jeunes femmes prises au piège d’une situation judiciaire extrêmement complexe et viciée. Nous souhaitons porter plainte contre 3 OPJ :

  • Cette histoire trouve racine dans une plainte pour viol d’Aude Reynal contre M. Nader Righi. En effet, Aude Reynal est la fille du Juge Alain Reynal qui l’a violée digitalement tout au long de sa primaire. Lors de cette plainte, elle fût alors examinée par un psychologue (Julien Baillet) et une psychiatre (Elisabeth Gendreau). Ils concluront tous les deux un stress post-traumatique chronique alors que Aude Reynal n’avait que 21 ans. Cette « enquête » sera menée et étouffée par l’OPJ Aude Balance (ancienne supposée maîtresse de son père). Elle lui a donné rdv en 2008 aux abords de l’hôtel de police de Bordeaux. Elle y est allée naïvement parce que c’était une femme, et qu’elle était policière.
    Une enquête brillante sera menée par les OPJ Commissaire Olivier Benssone* (Commissaire DAC de Bordeaux) et le Commandant Elie Stableur* (DAC de Bordeaux 2017). Affaire étouffée entre autre par leur supérieur le Préfet de Police Lallement. Il ne pouvait ignorer cette affaire plus que sensible. Quant à sa réputation sulfureuse, elle est connue de tous.

En Septembre 2019, Aude Reynal accueille Amandine Dupouy victime « au pire » d’une tentative d’homicide, « au mieux » de menaces et violences avec arme de la part de son ex conjoint M. Vincent Lespinasse. Victime aussi d’un abus de faiblesse de la part de sa mère Patricia Dupouy et son nouveau conjoint Mr Patrick Mazin.
Son oncle et parrain est un OPJ nommé : Jérôme Dupouy. Celui-ci dissuadera par tous les moyens Amandine Dupouy de porter plainte. Nous irons le voir sur sa demande à l’edwood Café de Talence. Il réitérera ses intimidations. Aude lui rétorque alors que les plaintes ont été envoyées à M. le Procureur. Il répondra alors « que cela peut s’arranger », de manière sèche et méprisante.
A savoir que M. Jérôme Dupouy serait aux ordres de Aude Balance .
A l’heure actuelle aucune nouvelle de Monsieur le Procureur.
Aude ira donc a la police dénoncer tous ces faits, elle sera reçu le samedi 14/12/2019, à l’hôtel de police de Bordeaux par une femme qui la traitera comme une merde, une menteuse et une folle. Ce que l’OPJ elle-même ne se privera pas de répéter à Melle Amandine Dupouy. Son travail est de vérifier les faits. Non d’émettre un jugement encore plus traumatisant pour une victime.
Nous signalons ces faits très graves et estimons que ces 3 personnes n’ont rien à faire dans la police nationale française.
Pour alerter l’opinion publique, nous avons créés un blog qui vous permettra de mieux comprendre les enjeux de cette affaire : http://www.artandsociety33.wordpress.com
Merci d’enquêter et de prendre nos plaintes au sérieux.

Cordialement,
Aude Reynal et Amandine Dupouy


Date des faits (format : jj/mm/aaaa)

Heure (format : 12:17)

Adresse

Ville

Code postal des faits

Résumé


Documents vidéo, photo ou audio disponibles

Autres témoins des faits

Souhaitez-vous être informé des suites données à votre signalement ? 

Souhaitez-vous recevoir un accusé de réception ?

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, nous vous informons que les données à caractère personnel que vous mentionnez sur ce site sont enregistrées sur le traitement dénommé -Plate-forme de signalement de l’IGPN- qui vise à recueillir et analyser de manière centralisée les signalements de tout comportement susceptible de mettre en cause des agents affectés dans un service de la police nationale, et de les orienter vers les autorités et institutions ayant reçu compétence de la loi ou du règlement pour y donner suite.

Ces données sont conservées le temps nécessaire aux investigations à réaliser et en tout état de cause, pour une durée ne pouvant excéder deux ans. Elles sont accessibles aux seuls agents de l’IGPN, individuellement désignés et spécialement habilités par le chef de l’IGPN. Peuvent également être destinataires de tout ou partie de ces données, à raison de leurs attributions et dans la limite du besoin d’en connaître, les personnes, morales ou physiques, visées à l’article 5 – II de l’arrêté du 9 mai 2014 autorisant le présent traitement.

Pour exercer vos droit d’accès, de rectification et d’effacement, vous devez vous adresser directement à l’IGPN – Ministère de l’intérieur – Place Beauvau – 75800 Paris Cedex 08.

Le droit d’opposition prévu à l’article 38 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée ne s’applique pas au présent traitement, lequel est contrôlé par le délégué à la protection des données du ministère de l’intérieur (Délégué à la protection des données – Ministère de l’intérieur – Place Beauvau – 75800 Paris Cedex 08). Vous pouvez aussi adresser une réclamation auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL – 3 place de Fontenoy – TSA 80715 – 75334 Pris Cedex 07).


* (Obligatoire)

P.S. : Dimanche 22/12/2019 : 23:00

Nous nous excusons publiquement envers le Commissaire Olivier Benssone* et le Commandant Elie Stableur*, d’avoir mis leur état civil, dans le stress, l’épuisement, la panique…

La publication n’est restée visible que quelques secondes, mais elle a été vue par une personne. Cette personne est supposément du côté Espinasse de la famille de Aude Reynal.

34 ans de traumatismes pour Aude Reynal, elle porta plainte pour la première fois en 2007, elle attend toujours justice…

Amandine 3 ans de traumas ininterrompus, elle n’a pas envie de vivre le même calvaire qu’Aude Reynal .

Nous rendons ces courriers publiques car personne ne réagit . Et nous continuerons tant que les supposés coupables n’auront pas été jugés lors d’un procès équitable.

Nous sommes acculées et faibles, mais nous ne renoncerons pas tant que Justice n’aura pas été faite .

Aude Reynal et Amandine Dupouy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

About artandsociety33

Nous vous invitons à découvrir la vie d'une jeune femme de 30 ans pour aborder des thèmes sociétales comme la maladie, l'inceste,le viol, l'avortement, les maltraitances physiques, psychologiques et sexuelles, les familles dysfonctionnelles, la précarité...qui sont des thèmes de sociétés. Nous vous proposons de réfléchir, d'analyser, de discuter dans une démocratie participative dans le but de vivre dans une société plus humaine. La politique de demain c'est VOUS!