Hommage à Betty Berthelé, décédée le 06 janvier 2003 – By Aude Reynal – 2003.

Betty,

A nos moments perdus d’errance, 

Tu me parlais de ta drôle d’existence.

Comment dire l’indicible, de tes pensées illisibles.

Tes fêlures indélébiles, marquées à l’encre d’asile,

Marginale lycéenne, emmurée dans ta peine.

Pouvions-nous t’aider, l’a-t-on suffisamment fait?

Une once d’amitié pour une vague d’amour,

Ce déferlement aurait-il changé ta décision?

Ou juste dans une partie perdue d’avance, un heureux pion.

Tu as couru, fui tant que tu as pu, 

Mais loin de là, ta souffrance n’a pas disparue. 

Le passé t’a rattrapé, pourchassé, 

De son ébène de geai t’a submergé,

Jusqu’à ce que tu n’ai, plus une seconde de répit,

Que ton présent ne soit plus que gâchis. 

Ange de la Mort passé dans ma vie,

Tu as trop flirté avec elle, Elle t’a pris. 

A vouloir jouer, tu t’es brûlée, 

Mais n’était-ce pas ce que tu recherchais?

Je ne t’oublierai jamais, n’aies pas peur, 

Tu es à jamais gravée dans mon cœur, 

Même dans le pire, quand d’autres bâtissent des empires, 

Je ferai vivre ton souvenir. 

Belle Betty, pleine de joie, qui ne le savait même pas, 

Tes éclats de rire, fausses merveilles, 

Résonnent encore dans mes oreilles. 

J’espère que là-bas tu as trouvé ta délivrance, 

Parce que moi, ici, je souffre en silence. 

La page d’elle-même s’est tournée, 

Quand son visage s’est effacé.

Son souvenir me hante toutes les nuits, 

Ses traits, son corps dans mes insomnies. 

Je ne jugerai jamais son choix, 

Tous les jours je porte sa croix. 

J’essaye de surmonter le vide, 

Dans la glace, mes traits livides. 

La douleur danse dans ma tête, 

Le diable autour de mon âme fait une fête. 

Quand le jour à l’horizon se dépeint, 

Mon âme s’ apaise, mais quand le soir revient, 

Tu l’accompagnes, et je t’observes. 

Je te parle, et fait preuve d’une grande verve. 

Je te vois dans mes yeux bleus,

Je te sens dans ma peau d’adieu, 

Je t’entends dans ma tête, 

La folie me possède. 

Betty, au foyer des lycéens, lycée François Magendie, Bordeaux, 2002.
Betty, au foyer des lycéens, lycée François Magendie, Bordeaux, 2002.
Hommage pictural présenté aux épreuves du Baccalauréat, Bordeaux, 2003.
Hommage pictural présenté aux épreuves du Baccalauréat, Bordeaux, 2003.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

About artandsociety33

Nous vous invitons à découvrir la vie d'une jeune femme de 30 ans pour aborder des thèmes sociétales comme la maladie, l'inceste,le viol, l'avortement, les maltraitances physiques, psychologiques et sexuelles, les familles dysfonctionnelles, la précarité...qui sont des thèmes de sociétés. Nous vous proposons de réfléchir, d'analyser, de discuter dans une démocratie participative dans le but de vivre dans une société plus humaine. La politique de demain c'est VOUS!